Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
familles-d-ames.overblog.com

familles-d-ames.overblog.com

Rencontres avec les Familles d'Âmes

Publié par Catherine Marquette
Transons ! Une voie vers la liberté d'Être

Un nouveau regard sur une pratique ancestrale

Le terme transe vient du latin "transire » qui signifie « franchir » , « traverser », « passer ». En effet, la transe permet un passage entre les différents niveaux de conscience, corps-cœur- esprit, et crée un pont entre le monde des humains et le monde invisible. Elle était connue dans tous les pays dont les cultes étaient liés à la nature, comme en Afrique, en Amérique du Sud, en Australie, en Sibérie, etc. La transe rituelle fait encore partie de la culture des sociétés traditionnelles où elle est reconnue pour ses fonctions à la fois individuelles et sociales. Dans la vielle Europe, les textes antiques font mention de rites gréco-romains en état de transe, comme les bacchanales sous l'égide de Dionysos ou encore les divinations de la Pythie, au temple de Delphes. Au fil du temps, ces pratiques furent reléguées au rang de « paganisme » et se sont perdues en occident.

Qu’appelle-t-on, au juste, transe ? En fait, ce terme englobe toutes les expériences ouvrant le champ de conscience et les perceptions sensibles. Face à ce phénomène qui reste mystérieux pour nos esprits rationnels, nous avons tendance a assimiler la transe par la danse à un simple défoulement corporel ou encore une dépossession de soi. Dans le rapport au corps du monde occidental où le plaisir a été longtemps considéré comme honteux, la danse et la transe sont justement des états où le corps peut exulter et ...prendre du plaisir. Oui, pouvoir jouir de son corps et jubiler de danser corps et âme dans un corps bien vivant et vibrant !

Transons ! Une voie vers la liberté d'Être

La libération du corps permet la rencontre avec l'âme

Mes ateliers de Free Dance nous font entrer dans cet état de transe " légère", tout en restant conscient. Le corps se fond dans le rythme et voyage avec ses variations, la danse devient méditation, ressourcement profond. Seuls la musique et le mouvement intérieur sont le guide, pour se laisser danser dans un lâcher-prise progressif.

Dans les rituels de Trance-Dance, nous allons encore plus loin dans le lâcher-prise. C'est une association de mouvements rythmés du corps sur des musiques spécifiques, de respiration et de l'utilisation d'un bandeau sur les yeux. En dansant dans l'obscurité la vision se porte vers l'intérieur. Or, c'est dans cet espace que se font les transformations. De plus, sans le regard porté sur l'autre ou sur soi, le corps s'exprime dans toute sa liberté et peut explorer le plaisir de bouger sans aucun jugement (« je ne sais pas danser », « je vais avoir l'air ridicule », etc.). Au début du rituel, nous émettons une intention, l'énergie déployée pendant la danse sera mise au service de cette intention.

Chaque Free Dance ou Trance Dance commence par la base: avec la plante de nos pieds « nous pompons » rythmiquement l'énergie tellurique de la Terre, nous nous nourrissons et nous nous ancrons de cette façon ancestrale. Cet ancrage au sol nous donne de l'assurance pour nous lâcher librement dans la danse. Il est nécessaire que le corps se sente bien en sécurité au sol et pris dans le rythme pour se lâcher complètement et entrer dans des mouvements de plus en plus spontanés.

Ainsi en lâchant nos idées fixes et nos tensions corporelles, nous pouvons laisser notre âme danser avec nous et nous « transe-former ».

Transons ! Une voie vers la liberté d'Être

Pour finir, je vous fais partager cette citation de Gabrielle Roth qui parle de cette fusion avec le rythme, tout comme je le vis au plus profond de mes os et de mes cellules. C'est faire l'amour en union avec le rythme, c'est offrir tout son être et sa sueur, c'est se sentir libre totalement...

"Le rythme est un amant qui ne vous déçoit jamais et, comme tous les amants, il exige un abandon à 100%. Il a le pouvoir de nous séduire dans des mouvements dont nous ne pourrions pas rêver. Il nous attrape au ventre, il nous retourne et nous fait en désirer encore. Nous adorons les rythmes qui bougent plus vite que nous ne sommes capables de penser, des sons qui nous emmènent plus profondément, qui font bouger nos mondes, qui abattent les murs et qui nous font suer nos prières. La prière, c'est bouger. Prier c'est offrir nos os et les rendre à la danse. Prier c'est lâcher tout ce qui empêche notre silence intérieur. Dieu est la danse, la danse est une voie vers la liberté, et la liberté est notre tâche sacrée."